Blog

Le paillage, quand l’esthétique rejoint le pratique

Paillage en fibralgo

Un large choix de paillage s’offre à vous, amoureux des jardins. Lequel choisir ? Tout dépend du style que vous souhaitez donner à vos massifs, des effets de lumières que vous voulez apporter ou encore des types de plantes que vous possédez.

Juste avant d’en livrer plusieurs exemples, faisons un petit rappel sur ce qu’est le paillage organique et ses vertus.

Le paillage organique est issu de matériaux recyclés, organiques et biodégradables. Posé au sol il va se décomposer lentement tout en protégeant vos massifs la pousse d’herbes folles. Le temps va jouer en faveur du sol qui va bénéficier des apports de ce paillage. En se dégradant il va se transformer en humus fertile.

Un paillage bien épais permettra aussi de réduire l’arrosage de vos plantes ou cultures.

Du paillage oui, mais lequel ?

Cela semble évident : la paille est reine au pays des paillages car très utilisée. Appréciée pour sa légèreté, elle permet une bonne pénétration de l’eau et excellente circulation de l’air.

Les feuilles mortes : elles ont l’avantage de reproduire les conditions de sol d’une forêt qui vous le savez est très fertile. Elles offrent de fait un humus très riche. Point de vigilance cependant, il faut veiller à ce que les feuilles mortes ne soient pas porteuses de maladie.

Les résidus de tonte de gazon : si vous ne savez pas quoi faire de vos déchets verts, vous pouvez les utiliser en paillage. Il faut penser à les laisser un peu sécher avant de les placer aux pieds de vos plantations. Les résidus de gazon sont en effet compacts et peuvent s’ils sont disposés trop tôt faire barrière à l’infiltration d’eau ou d’air.

La sciure de bois : à condition bien évidemment de la choisir non traitée. Elle a l’énorme privilège de se dégrader lentement ce qui permet d’attendre un certain temps avant de pailler de nouveau.

Le résidus de cuisine : et oui ! Il va apporter beaucoup de nutriments et de la chaleur au sol lors de sa décomposition. MAIS car il y a un mais, il n’est pas esthétique. Il faudra alors le couvrir à l’aide d’un autre paillage.

Et puis il y le coup de coeur d’Idéal Végétal : la fibralgo. Il s’agit d’un mélange d’écorces de feuillus défibrées et de compost fertilisant. Pour une première utilisation il est recommandé une épaisseur de 5 à 8 cm. Puis 3 à 5 cm tous les deux ans.

Nous apprécions son esthétique naturelle et sommes ravies de pouvoir nous fournir localement puisque c’est l’ESAT les 4 Vaulx situé autour de Dinan qui le produit.

Laissez votre commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.